Aquarelles

Ces dernières semaines, à force de scroller indéfiniment sur des comptes d’illustrateurs et aquarellistes de tout poil, j’étais partagée entre un sentiment de flemme intense teintée d’un soupçon de “je suis trop nulle”, et une folle envie de tester ce médium par moi-même…

Le premier essai a été moyennement concluant, car l’aquarelle demande de la patience si on ne veut pas voir les couleurs fuser dans tous les sens…

J’ai réussi à surmonter cette impatience (et mon petit complexe de nullité ) et j’ai pu sortir des truc plutôt potables…

Il faut dire que cette fois-ci j’ai utilisé des encres Colorex (reliques millénaires datant de mon BTS), et c’est beaucoup plus simple à travailler ! Avec l’aide d’un fluide de masquage pour garder du blanc en réserve.

J’ai même poussé le vice jusqu’à faire plein de détails…

Si vous êtes intéressé par l’acquisition d’une aquarelle (format A4), contactez-moi ;)

Lampe trépied DIY

Défi vide-placard : Que faire de tous ces matériaux de récup accumulés ? Notamment ces longs tubes de carton que j’avais stocké dans un coin ? Tabouret ? Table de chevet ? Nope… Lampe trépied !

A la base de ce projet, uniquement des matériaux de récupération :

  • pieds en tubes de carton (récupérés dans un magasin de tissus)
  • câble, interrupteur et douille (récupérés sur une vielle lampe de chevet)
  • armature d’abat-jour en cintres (donnés par le pressing)
  • cerclages d’abat-jour en carton gris (trouvés dans les poubelles des magasins)
  • tiges de bambou (ramassées dans les poubelles du fleuriste)
  • papier peint (restes d’un rouleau entamé sur un autre projet)

Les seuls matériaux neufs : bâtons de colle chaude, ficelle de chanvre et kraft gommé pour les finitions et l’assemblage.

Je n’ai pas le temps de faire un tutoriel détaillé, donc voici pêle-mêle les étapes en photo…

Noël au bureau

Cette année, avec le virus / confinement / couvre-feu, une partie de la population active télétravaille, et est par conséquent privée de ce doux moment de plaisir visuel : le concours du pull moche de Noël au bureau…

Ah… Dommage, Jean-Phi n’était pas au courant !