Articles publiés dans la catégorie «Mobilier»

Fauteuil mille feuilles

Il était une fois un vieux fauteuil tout mité, qui avait subi les outrages du temps, de plusieurs générations de popotins, mais surtout des griffes de chats visiblement déterminés à détruire tout le confort de l’humanité…

Après l’avoir mis à nu, j’ai rectifié sa scoliose en lui remettant les ressorts en place. S’ensuivit une couche de toile de jute, plein de couches de mousse et de ouatine, puis une consolidation de la forme avec du coton uni.

Si vous voulez voir tout le process en photo, c’est à peu près la même chose que pour la restauration du fauteuil jaune.

Il n’y avait plus qu’à le rhabiller avec du skaï crème pour les accoudoirs, et du tissus épais imprimé pour l’assise…

Il est idéal pour lire des livres confortablement (mais surtout très accueillant pour faire des soirées gaming)

Si vous avez des envies, des idées, des projets, n’hésitez pas à me contacter !

Remake au carré

Il y a deux ans, j’avais tenté une restauration de meuble de machine à coudre. Avec le recul, je me dis que c’était pas terrible, je manquais d’expérience (et de courage pour faire ça proprement). Mais je m’étais dit “Bwarf, ça ira pour l’instant”…

Mais c’est alors qu’une pandémie s’abattit sur le monde, me contraignant à tourner en rond chez moi les weekends. Et mon œil était régulièrement agressé par la vue de ce meuble un peu disgracieux dans mon décor.

J’ai donc fait chauffer les tournevis, la ponceuse et les rouleaux de peinture pour m’attaquer à la bête !

HAHA comment je l’ai démonté ! Il fait moins le malin !!!

J’ai choisi de laisser une partie des éléments en bois brut, et de peindre le reste en blanc mat pour l’accorder avec le secrétaire fraîchement rénové présent dans la même pièce.

Tout ça sans dépenser le moindre centime, puisqu’il s’agit des restes de peinture des travaux de la maison datant d’il y a + de 5 ans…

Allez, je peux m’auto-congratuler en m’offrant un mojito pour la peine !

Un secrétaire en pull de noël

C’était il y a fort longtemps, durant le 19ème mois précédant le grand confinement, lorsqu’on pouvait encore s’échanger des miasmes en toute quiétude sur les terrasses des bars… Bref ! J’avais récupéré un secrétaire vintage dans le but de le transformer en soucoupe volante… (?!?)

Malheureusement, après l’écroulement de la civilisation, impossible d’acheter le moindre circuit électronique sur les internets… J’ai donc dû le transformer… en secrétaire !

Malgré des propositions faites sur les réseaux sociaux de type “Hé psst, t’en veux ? C’est du bois massif ! Il sent encore la résine…”, accompagnées de simulations aguichantes façon “Pimp my ride”, aucun candidat à l’adoption…

Quelques mois de tergiversations – et un confinement propice au rangement de tout les recoins de la maison – plus tard , j’ai décidais de lui offrir malgré tout une manucure et une place dans mon propre bureau !

Et pour qu’il n’attrape pas froid, je lui ai tricoté un beau pull de noël en peinture acrylique…

Arbracadarbrachat !

Ha pardon, je voulais dire “Ah bah voilà un bien bel arbre à chat !”…

Une commande réalisée pour et avec mon homonyme préférée, enfin plutôt pour son animal de compagnie intitulée “MA MIMIIIIIIII” !

Au programme :

  • Conception des plans et traçage des éléments
  • Découpe des plaques de bois à la scie sauteuse et des tuyaux de PVC à la scie normale…
  • Assemblage de la structure avec des tasseaux cylindriques et plein plein plein de vis
  • Tapissage avec du tissus pilou noir “attrape-chat” agrafé pour le dessus des plaques
  • Recouvrement du dessous des plaques avec du coutil gris
  • Collage de corde en sisal sur les poteaux en PVC pour faire un méga griffoir

Enfin pour le nid perché, pimpage d’une suspension boule en papier japonais, enduite de bandes de plâtre et de journal, recouverte de tissus écru à motifs ethniques gris…

Monsieur Bruce a pu valider les différentes étapes du projet par un contrôle qualité approfondi… Reniflage, escalade, griffage, sieste, tout y est passé.

Il a facilité le travail d’approche pour Obi, sa future locatrice, en laissant ses poils et ses phéromones de chat viril (et castré !) un peu partout sur la structure…

J’ai laissé le soin à Aurélie de finir de recouvrir les tuyaux avec la corde sisal… c’est le truc le plus long et chiant, elle a A-DO-RÉ :D