Articles publiés dans la catégorie «Customisation»

Maison Up! / Le retour

Une deuxième édition de la maison Up! m’a été commandée par une inconnue, qui est tombée par hasard sur l’urne de mariage Là-haut! réalisée il y a quelques années. Trop contente de me remettre à bricoler du carton, j’en ai profité pour améliorer un peu son plan de fabrication et son aspect visuel en ajoutant quelques détails supplémentaires.

Bien sûr, elle n’est pas identique en tout point à la maison originale, ni à l’urne de mariage, mais ça fait bien illusion (et au moins ça reste une pièce unique).

Comme précédemment, la cheminée permet d’y attacher un nuage de ballons de baudruche pour prendre son envol !

Si vous aussi souhaitez acquérir votre propre maison en carton fabriquée sur mesure, n’hésitez pas à me contacter !

Arbracadarbrachat !

Ha pardon, je voulais dire “Ah bah voilà un bien bel arbre à chat !”…

Une commande réalisée pour et avec mon homonyme préférée, enfin plutôt pour son animal de compagnie intitulée “MA MIMIIIIIIII” !

Au programme :

  • Conception des plans et traçage des éléments
  • Découpe des plaques de bois à la scie sauteuse et des tuyaux de PVC à la scie normale…
  • Assemblage de la structure avec des tasseaux cylindriques et plein plein plein de vis
  • Tapissage avec du tissus pilou noir “attrape-chat” agrafé pour le dessus des plaques
  • Recouvrement du dessous des plaques avec du coutil gris
  • Collage de corde en sisal sur les poteaux en PVC pour faire un méga griffoir

Enfin pour le nid perché, pimpage d’une suspension boule en papier japonais, enduite de bandes de plâtre et de journal, recouverte de tissus écru à motifs ethniques gris…

Monsieur Bruce a pu valider les différentes étapes du projet par un contrôle qualité approfondi… Reniflage, escalade, griffage, sieste, tout y est passé.

Il a facilité le travail d’approche pour Obi, sa future locatrice, en laissant ses poils et ses phéromones de chat viril (et castré !) un peu partout sur la structure…

J’ai laissé le soin à Aurélie de finir de recouvrir les tuyaux avec la corde sisal… c’est le truc le plus long et chiant, elle a A-DO-RÉ :D

Roll and Blue…

Nouvel exercice de relookage de meuble vintage, avec ce petit caisson vitré à roulettes style années 60-70, déniché par mon amie Lucette dans un vide maison…
Est-ce une bibliothèque de poche ou un range vinyles / cassettes audio ? Mystère, mystère !

Quelques mises en couleur plus tard, et les adoptants avaient pris leur décision !

Après dépoussiérage et démontage complet, les façades en formica brun ont été dégraissées et poncées avant un sous-couchage pour stratifié en règle.

Les roulettes et le piétement en métal ont eu droit à un bombage à la peinture dorée après décapage.

Deux couches et demie de peinture plus tard, c’est l’heure de remonter le tout ! (et c’est pas toujours facile, gnniiii !)

Les futurs propriétaires ont choisi un bleu “Emerald” pour l’extérieur du caisson. Pour l’intérieur du blanc et un papier peint art déco turquoise avec des détails blancs et dorés.

Alors ? C’est pas mal pour un meuble qui allait partir en déchetterie !

Comme toujours, si vous avez des meubles dont vous ne savez que faire, ou besoin d’aide et de conseils pour en relooker, faites moi signe !

Tablette Vintage

Trouvée par hasard en allant récupérer un autre meuble vintage…
Cette petite table à roulette – guéridon – meuble TV – sortie tout droit des années 60-70, a eu droit à un toilettage approfondi…

(cliquez sur les photos pour voir tout ça de plus près !)

En à peu près bon état de premier abord (dans l’obscurité d’une cave…), la pauvre s’est révélée être plein de rayures, rouillée des roulettes, un peu bancale et habitée d’une odeur de naphtaline…

D’abord, j’ai retiré le chant doré en plastique autour des plateaux : irrécupérable, tordu et trop court, pour le remplacer par de la pâte à bois et redonner aux chants des tablettes un aspect lisse. Ces dernières ont été poncées, les éclats et fissures rebouchés.

Les roulettes ont été démontées, dégraissées et décapées.
Jolie surprise : les pieds compas qui étaient peints couleur wengé et recouverts de vernis ont laissé apparaître un joli bois clair (type hêtre ou érable) grâce au ponçage.

Après pose d’une sous-couche spéciale stratifié, j’ai appliqué deux couches de peinture blanche sur les tablettes, et remonté le tout…

Et voilà comment avoir du mobilier super tendance avec des vieux meubles pas chers et quelques heures de travail !

Si vous avez des projets, des envies, contactez-moi !