Articles publiés dans la catégorie «Carton»

Lampe trépied DIY

Défi vide-placard : Que faire de tous ces matériaux de récup accumulés ? Notamment ces longs tubes de carton que j’avais stocké dans un coin ? Tabouret ? Table de chevet ? Nope… Lampe trépied !

A la base de ce projet, uniquement des matériaux de récupération :

  • pieds en tubes de carton (récupérés dans un magasin de tissus)
  • câble, interrupteur et douille (récupérés sur une vielle lampe de chevet)
  • armature d’abat-jour en cintres (donnés par le pressing)
  • cerclages d’abat-jour en carton gris (trouvés dans les poubelles des magasins)
  • tiges de bambou (ramassées dans les poubelles du fleuriste)
  • papier peint (restes d’un rouleau entamé sur un autre projet)

Les seuls matériaux neufs : bâtons de colle chaude, ficelle de chanvre et kraft gommé pour les finitions et l’assemblage.

Je n’ai pas le temps de faire un tutoriel détaillé, donc voici pêle-mêle les étapes en photo…

Donjon à louer

Dans la série des idées saugrenues, j’ai régulièrement celle de conserver des trucs et des machins, sous prétexte qu’«on ne sait jamais, ça peut surement être utile un jour».
Et après je me retrouve à penser : «Bon, pourquoi j’ai gardé ces 36 boîtes en carton, je vais être obligée de fabriquer quelque chose avec !»
Et comme j’ai aussi tout un stock de papiers, de mousse et de feutrine de récupération, j’ai de quoi bien occuper mes soirées…

Et ce soir là, j’ai décidé de construire du logement social pour princesse chevelue en détresse…

Y’a plus qu’à poser une pancarte “Cherche colocataires, princesses et dragons acceptés”…

La tour du donjon est en boite de gâteaux apéros (ça commence par “Prine”, ça finit par “Geuls”…), recouverte de papier et kraft de divers coloris.
Les tuiles, la porte et la fenêtre sont en mousse, sculptée au scalpel.
Le jardinou est en feutrine et carton, le tout est assemblé à la colle chaude et à l’adhésif double-face. L’isolation thermique n’est donc pas garantie !

Miroir sirène

En triant ma bibliothèque, j’ai fait du ménage dans les vieux CD-R et DVD-R : vieux films, logiciels périmés, manuels utilisateurs et pilotes d’installation en tout genre, stockés depuis des décennies, pour rien.
Bilan : une quarantaine de supports inutiles. Et un tour en déchetterie en perspective…

Mais comme je déteste jeter des objets encore utilisables, je me suis lancée le défi de les valoriser d’une manière ou d’une autre.

Pour trouver des idées, j’ai fait un rapide état des lieux : un CD, c’est rond, irisé et réfléchissant. (Merci Captain Obvious !) Et quand on en superpose plein de manière ordonnée, ça ressemble à des écailles…

C’était donc parti pour un après-midi recyclage ! Et voici le résultats après quelques heures de travail.

J’ai sacrifié 40 CDs de différentes couleur (coupés en deux, ou quatre pour les cotés), disposés en dégradé / camaïeu de couleur. Quelques bâtons de colle chaude pour assembler tout ça…

Le cadre est fabriqué avec du carton ondulé de récupération, puis je l’ai recouvert d’une plaque de carton gris et de kraft gommé.

Le miroir n’est pas très efficace car le reflet est très morcelé. Par contre, il s’adapte aux couleurs du décor environnant et change de teinte avec l’intensité de la lumière, tout en projetant des arcs-en-ciel un peu partout ! Une vraie boule à facettes envoyée sur terre par des licornes… :D

Et j’ai une bonne nouvelle : vous pouvez en fabriquer facilement si vous êtes motivés à faire du vide dans vos placards.
Mais si vous avez trop la flemme, celui-ci est à vendre => 30€. Contactez-moi si vous êtes intéressés !

A VOUS LES SIRÈNES !!! (ou les morues, ça marche aussi !)

Photobooth / Château Disney

Pour compléter la panoplie du mariage conte de fées / strass / paillettes, on a mis en place un piège à photos…
Le but ? Appâter le chaland en semant des masques de personnages Disney DIY, pour l’attirer devant un château et le prendre en photo en traître !

Je vous épargne les étapes de fabrication, parce qu’elles se sont étalées sur deux mois, avec des phases d’intense bordel partout dans ma maison, entrecoupées d’avalanches de miettes de carton en tout genre et de doigts brûlés à la colle chaude… 
Ce modeste photobooth – largeur 1m20, profondeur 60cm et hauteur 2m20 – est fait principalement en matériaux de récupération. Parmi les victimes de ce recyclage sauvage : carton triple cannelure, boites de Pringles, rouleaux de cartons et emballages de bouteilles de whisky.
Pour la finition des angles, je me suis battue avec du kraft gommé – as usual – puis j’ai noyé tout ça sous quelques couches de peinture acrylique.
Les mats sont en paille recouverte de papier or et les drapeaux en feutrine rose.
Les toitures, arbres, et cascade sont en papier – froissés ou non.
Le tout est posé sur une table Ikea, recouverte de divers cartons pour la surélévation, cachés sous un grand tissus bronze brillant…

C’était extrêmement long à fabriquer, mais ça en valait la peine, parce que le piège a marché !

Et voilà une belle brochette de victimes …