Articles publiés dans la catégorie «Bois»

Arbracadarbrachat !

Ha pardon, je voulais dire “Ah bah voilà un bien bel arbre à chat !”…

Une commande réalisée pour et avec mon homonyme préférée, enfin plutôt pour son animal de compagnie intitulée “MA MIMIIIIIIII” !

Au programme :

  • Conception des plans et traçage des éléments
  • Découpe des plaques de bois à la scie sauteuse et des tuyaux de PVC à la scie normale…
  • Assemblage de la structure avec des tasseaux cylindriques et plein plein plein de vis
  • Tapissage avec du tissus pilou noir “attrape-chat” agrafé pour le dessus des plaques
  • Recouvrement du dessous des plaques avec du coutil gris
  • Collage de corde en sisal sur les poteaux en PVC pour faire un méga griffoir

Enfin pour le nid perché, pimpage d’une suspension boule en papier japonais, enduite de bandes de plâtre et de journal, recouverte de tissus écru à motifs ethniques gris…

Monsieur Bruce a pu valider les différentes étapes du projet par un contrôle qualité approfondi… Reniflage, escalade, griffage, sieste, tout y est passé.

Il a facilité le travail d’approche pour Obi, sa future locatrice, en laissant ses poils et ses phéromones de chat viril (et castré !) un peu partout sur la structure…

J’ai laissé le soin à Aurélie de finir de recouvrir les tuyaux avec la corde sisal… c’est le truc le plus long et chiant, elle a A-DO-RÉ :D

Roll and Blue…

Nouvel exercice de relookage de meuble vintage, avec ce petit caisson vitré à roulettes style années 60-70, déniché par mon amie Lucette dans un vide maison…
Est-ce une bibliothèque de poche ou un range vinyles / cassettes audio ? Mystère, mystère !

Quelques mises en couleur plus tard, et les adoptants avaient pris leur décision !

Après dépoussiérage et démontage complet, les façades en formica brun ont été dégraissées et poncées avant un sous-couchage pour stratifié en règle.

Les roulettes et le piétement en métal ont eu droit à un bombage à la peinture dorée après décapage.

Deux couches et demie de peinture plus tard, c’est l’heure de remonter le tout ! (et c’est pas toujours facile, gnniiii !)

Les futurs propriétaires ont choisi un bleu “Emerald” pour l’extérieur du caisson. Pour l’intérieur du blanc et un papier peint art déco turquoise avec des détails blancs et dorés.

Alors ? C’est pas mal pour un meuble qui allait partir en déchetterie !

Comme toujours, si vous avez des meubles dont vous ne savez que faire, ou besoin d’aide et de conseils pour en relooker, faites moi signe !

Secrétaire vintage

Rien à voir avec une vieille dame à grosses lunettes qui répondrait au téléphone sur un combiné en bakélite avec une voix nasillarde… Non, on parle de ça :

Il s’agit d’un meuble en bois (massif + contreplaqué + plaquage) ayant servi autrefois dans les bureaux d’une maison de retraite.
Je l’ai acheté sur LeBonCoin pour 40€.

J’ai dû commencer par faire des montages photos pour savoir si on pourrait l’adopter, parce qu’il est quand même un peu imposant… Mais ça passe !!!
ASTUCE : coller du ruban de masquage de couleur sur le mur, aux proportions du meuble => ça donne déjà une bonne idée de l’encombrement. Et après si tu maîtrises Photoshop, pour le reste c’est frisou !

S’en sont suivies de longues séances en tête à tête : démontage, décrassage, enduit de rebouchage, réparations diverses, ponçage, rabotage des portes qui couinent, calage du pied bancal…

Une petite pause juste le temps de choisir les couleurs du meuble, les nouvelles poignées / boutons, et le motif du papier peint pour le fond de la niche. Ensuite on attaque la peinture, puis c’est enfin l’heure du remontage.

Si Leroy Merlin veut bien me sponsoriser, je m’appliquerai encore plus…

Trois jours intenses, et ça y est, il est revenu à la vie et a repris du service !

On va pouvoir faire plein de trucs cool ensemble ! (parce que oui, les meubles sont mes amis)

Si vous avez des projets de restauration de mobilier, que vous cherchez des meubles à adopter, je peux bricoler / chasser pour vous => contactez-moi !

Boîte à maléfices

Après un loooooong mois de Juillet semi-ensoleillé, la graphiste fut bien dépourvue, quand l’heure de retourner dans son blog fût venue. Alors elle fabriqua une boîte pour ensorceler l’internet et faire oublier aux visiteurs son absence… Tadaaaa !

boite à maléfices fermée

Bon en vrai, c’est un pré-cadeau de naissance pour une amie qui va bientôt avoir une apprentie sorcière !

boite à maléfices ouverte

Y’a moyen de caser au moins 10cl de bave de crapaud, 6 griffes de dragon, un œil de singe, 20 grammes de Mandragore…