Cabane à oiseaux

Le mois de Mars rime cette année – non pas avec “printemps” – mais avec “confinement”. Alors pour passer le temps durant les weekends “privé de sortie”, j’ai fouillé dans le bric-à-brac qui traîne dans le jardin et le garage. Et ce afin d’y dénicher des matières premières pour un projet complètement fou (quand on a un chat) : fabriquer un nichoir pour les volatiles (pas encore estropiés) qui peuplent encore mon jardin malgré les assauts répétés de l’assassin en fourrure qui me sert d’animal de compagnie…

Par un dimanche, équipée de vieilles planches de coffrage toutes cracra et d’assiettes carrées en ardoise (qui n’avaient pas servi depuis 8 ans), j’ai sorti la scie circulaire, la ponceuse et la perceuse afin de concocter cette merveille de technologie – mais pas de perpendicularité – admirez plutôt :

Le nichoir à oiseaux non connecté

Nichoir / Cabane à oiseaux en matériaux de récupération
Il n’a pas le wifi et c’est tant mieux !

Je ne vous le montre pas en situation car pour l’instant je suis encore en pourparlers avec Mr Boo (il faut qu’il accepte que je fasse un trou sur sa “magnifique cabane de jardin qu’il a fait lui tout seul” pour y fixer la mienne…)

Nichoir / Cabane à oiseaux en matériaux de récupération

* EDIT *
Après une intense négociation à base de gâteaux au yaourts et de tarte au fromage, j’ai eu le droit de faire des trous pour fixer mon oeuvre sur l’oeuvre de Monsieur.

ET EN BONUS…

Si vous ajoutez aux fournitures de base quelques chutes de grillage à poule, des clous et des tuteurs en bambou, des feuilles mortes ou des pommes de pin, vous pouvez même compléter votre collection avec des mini hôtels à insectes. (Là c’est des chambres d’hôtes avec vue sur potager…)

Microcosmos Resort – 5 étoiles

Hôtels à insecte en matériaux de récupération

Celle de gauche est destinée aux abeilles solitaires, celle à droite aux coccinelles et celle du milieu n’est pas spéciste (est-ce le terme approprié ?)… bref, elle accueillera tous ceux qui voudront y loger.

Bonne chance pour la fin du confinement, j’espère que personne ne tombera en panne d’imagination !